Joindre la fourrière véhicule de Saint-Denis

    Les motifs de mise en fourrière d’un véhicule sont prévus par le Code de la route. À Saint-Denis, la fourrière procède à un enlèvement si l’automobile gêne la circulation ou le stationnement. La police municipale peut commanditer cette décision. Des démarches doivent être réalisées pour la récupération de ce bien.

    Obtenir une autorisation de récupération

    Obtenir la mainlevée de son véhicule

    La police municipale de Saint-Denis est l’autorité qui aurait pu décider de l’enlèvement du véhicule. Le propriétaire peut vérifier sur les lieux si son bien a fait l’objet d’une saisie. Cette autorité pourrait lui renseigner sur les motifs de la sanction et la fourrière chargée du gardiennage de son automobile.

    Il doit fournir une pièce d’identité, un certificat d’immatriculation ainsi qu’une assurance afin d’obtenir une mainlevée. Cette autorisation est délivrée par la police municipale, elle permet de récupérer le véhicule mis à la fourrière. Suite à l’acquisition de ce document, l’automobiliste doit se présenter le plus tôt possible à la fourrière.

    Se renseigner sur les coordonnées de la fourrière

    À Saint-Denis, les fourrières sont disposées par département. La police municipale ou le commissariat choisissent parmi les entreprises d’enlèvement de véhicule. Dans cette optique, la fourrière responsable du gardiennage et le dépanneur qui a procédé à l’enlèvement de l’automobile pourraient être différents.

    Le propriétaire pourrait joindre le commissariat au 01 49 71 80 00, ou se rendre dans leurs locaux situés au 15 rue Jean-Mermoz 93200 Saint-Denis pour prendre les informations relatives à la fourrière chargée du gardiennage du véhicule. Par ailleurs, il obtiendrait les horaires d’ouvertures ainsi que le montant à prévoir pour récupérer son bien.

    Régler les frais liés à la reprise du véhicule

    régler les frais à la fourrière de saint-denis

    Plusieurs charges sont imposées au véhicule. En effet, le propriétaire doit s’acquitter d’une amende relative à son infraction. Il doit également payer les frais d’expertise, régler les frais de pose de sabot, l’opération d’enlèvement du véhicule ainsi que les frais de gardiennage. Par ailleurs, ce montant varie en fonction du type de véhicule et du nombre de places disponibles au sein de la fourrière.

    L’automobiliste doit récupérer son bien dans un délai de 3 jours. L’ajournement de cette période augmentera la somme à payer. Un frais de gardiennage quotidien sera ajouté au montant selon le séjour du véhicule à la fourrière. En outre, au-delà de 30 jours, l’automobile sera vendue ou détruite.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.